Éclairage de sécurité : le point sur les obligations

6 mars 2015

author:

Éclairage de sécurité : le point sur les obligations

eclairage-securitzeLes obligations proviennent du règlement de sécurité, du Code du travail… mais qu’en est-il concrètement ?

Quel que soit le règlement applicable, l’éclairage de sécurité a deux fonctions :

  • l’éclairage d’évacuation dont l’objectif est de permettre à toute personne d’évacuer le bâtiment en assurant l’éclairage des dégagements et des indications de balisage ;
  • l’éclairage d’ambiance ou antipanique dont l’objectif est d’assurer un éclairage minimal en cas de disparition de l’éclairage normal dans les locaux dont l’effectif est supérieur à un certain seuil.

Commençons par l’éclairage d’évacuation qui doit être à l’état de repos pendant l’exploitation de l’établissement et passer en service en cas de défaillance de l’éclairage normal (et éventuellement de l’éclairage de remplacement). Les règles d’implantation sont définies principalement par le règlement de sécurité des ERP et le Code du travail.
Précision importante : s’il est d’usage de positionner les indications de balisage directement sur les blocs d’éclairage, la réglementation impose simplement que celles-ci soient suffisamment éclairées par l’éclairage d’évacuation. Il est donc tout à fait possible de placer les indications à proximité des blocs et pas directement sur ces derniers.

Ensuite, l’éclairage d’ambiance ou antipanique doit assurer un flux lumineux de 5 lumens par mètre carré pendant la durée de fonctionnement assignée, tout en respectant un rapport inférieur ou égal à quatre entre la distance maximale séparant deux foyers lumineux voisins et leur hauteur au-dessus du sol. Les principales règles d’implantation sont également définies principalement par le règlement de sécurité des ERP et le Code du travail.

Côté technologie, le Code du travail et le règlement de sécurité des ERP offrent la possibilité de choisir soit une source centralisée soit des blocs autonomes (BAES). Toutefois, dans certains types d’ERP il est imposé une technologie particulière. À titre d’exemple, dans certains ERP de type L du premier groupe, l’éclairage de sécurité doit être assuré par une source centralisée constituée d’une batterie d’accumulateurs.

Signalons que l’éclairage de sécurité est également à prévoir en présence d’espaces d’attente sécurisés (EAS) dans les ERP notamment :

  • un éclairage d’évacuation doit assurer l’éclairage des indications de balisage signalant la localisation de l’EAS le plus proche dans les couloirs ;
  • dans les EAS, un éclairage d’ambiance doit être prévu en cas de disparition de l’éclairage normal.

L’éclairage de sécurité contribue à l’évacuation rapide des occupants ou à leur évacuation différée, le cas échéant, et a donc un rôle fondamental en matière de prévention. Pour faire le point sur l’éclairage de sécurité de votre (vos) établissement(s), BATISAFE peut procéder à un diagnostic en matière de sécurité incendie, quelle que soit la réglementation applicable.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *